Découvrez le Dunkerquois


ENTRE MER ET VENT !


Explorer notre littoral, c’est avant tout se balader sur les jetées, flâner le long des quais, … mais c’est aussi prendre la barre d’un voilier, s’essayer aux sports de glisse, arpenter les réserves naturelles des Dunes de Flandre ou simplement buller sur nos plages et prendre le temps d’écouter la mer…


Les plages qui bordent la côte sont impressionnantes tant elles sont longues et larges à marée basse. Paradis des fans de glisse, les spots de kitesurf, windsurf ou encore char à voile ne vous décevront pas. Par tous les temps, l’air vivifiant du large fait le bonheur des randonneurs et marcheurs en mer.


Dunkerque Flandre Côte d’Opale dévoile le long de sa côte 5 stations balnéaires, 5 plages avec chacune son ambiance : Petit-Fort-Philippe, la “familiale”, Malo-les-Bains, “la plus belle des plages du Nord”, Leffrinckoucke, “la naturelle”, Zuydcoote “la sauvage” et Bray-Dunes, “la septentrionale”.


Vous n’avez plus qu’à trouver la vôtre...



DES VILLES ET DES PORTS 

AUX SOURCES DE NOS TRADITIONS MARITIMES


Si vous avez le pied marin, si vous aimez vous promener le long des ports de plaisance, si cette ambiance maritime fait naître chez vous des envies de voyage, alors, vous êtes peut être un descendant de corsaires ou l’ancêtre d’un pêcheur à Islande ou plus naturellement l’un de ceux qui aiment à porter la marinière ?


A Dunkerque Flandre Côte d’Opale, Louis XIV  a laissé son empreinte maritime. En anoblissant le corsaire Jean Bart, il a fait du marin dunkerquois le symbole de la bravoure. Un héritage maritime mis à l’honneur aujourd’hui dans le port de Gravelines avec la construction du plus grand voilier historique de France. Depuis les quais de Dunkerque, saisissez les instants magiques de 3ème port de France.


Visitez l’Histoire à bord d’un Trois mâts unique en France, le Duchesse Anne, bateau-école amarré à deux pas du centre ville. Osez depuis le large, la visite des docks à bord de la vedette “Le Texel”.

Dans nos musées à quai, des mises en scène retracent les métiers du port, le courage des hommes affrontant les tempêtes où le destin tout entier des cités portuaires se jouaient naguère.


Le phare du Risban, depuis lequel l’armée allemande planta un jour son drapeau, vous promet, après l'ascension de ses 276 marches, le cadeau d’un fabuleux panorama. Côté Ouest, le phare de Petit Fort Philippe couronne du haut de ses 116 marches, les rives du fleuve de l’Aa et la réserve ornithologique.


Alors, tous à bord ?



DES "TOURS" EN VILLE

VUE D'EN HAUT !


La région “Hauts-de-France” n’a jamais aussi bien portée son nom ! Symboles du Nord, les beffrois vous offrent une vue “d’en haut” à 360° avec un panorama exceptionnel.


Dans le paysage urbain, les beffrois impressionnent et fascinent par leur caractère monumental. Tour à tour, clocher d’église, phare et tour de guet, à Dunkerque Flandre Côte d’Opale, trois beffrois sont classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO : le beffroi de Gravelines, les beffrois de Saint-Eloi et de l’Hôtel de Ville de Dunkerque. Au sommet du beffroi de Saint-Eloi, observez le panorama “ville, port, plage” depuis la terrasse panoramique. Une belle manière de commencer votre visite sur le littoral.


Êtes-vous prêts pour l'ascension de ces géants de pierre ?



LE CARNAVAL


Pendant deux mois et demi, les carnavaleux se retrouvent, se « reconnaissent »… L’âge, le travail, la classe sociale n’ont pas d’importance dans la Bande. On peut être des proches au carnaval et ne pas se fréquenter dans la vie, se faire des zôt’ches et ne pas se reconnaître dans le civil. Le carnaval est une grande famille et il n’est pas question de manquer ce rendez-vous.


Un vent de folie et de fête souffle sur le territoire, le Carnaval de Dunkerque entraîne des nuées de "masquelours" et des "forêts de parapluies" dans les rues de la ville. Chaque week-end, du soir au matin et du matin au soir se suivent les bals et les bandes !


Chaque année, entre les mois de janvier et de mars, les carnavaleux se retrouvent...L'histoire du Carnaval de Dunkerque a commencé ainsi...


Au début du XVIIIème siècle, à l'occasion du départ des marins pour la pêche en Islande, l'armateur offrait la "foye", une fête pour les pêcheurs. A cette époque toutes les festivités se déroulaient dans une auberge. Puis, petit à petit, vers la fin du siècle, les hommes de la mer et leurs familles se déguisèrent et envahirent les rues de la ville.


Si le Carnaval et le départ des pêcheurs n'ont pas toujours correspondu sur le calendrier, les deux traditions se sont entremêlées au fil du temps. C'est la naissance de la "Vissherbende", la bande des pêcheurs. Dès le début du XIXème siècle, le port de Dunkerque affiche déjà l'un des Carnavals les plus originaux de France !


VIDEO DE PRESENTATION DUNKERQUE